Comment déshabiller un interprète

Guide touristique d’un genre nouveau Comment peut-on déshabiller un interprète ? Pour répondre à cette question existentielle il faut comprendre que les paroles passent mais les habiles restent. Quant aux écrits, voici un récit qui vous donnera une petite idée. Le plus important dans l’interprétariat est de maîtriser les langues pratiquées dans l’acrobatie mentale que constitue […]

Le déclin

Sur le plan économique être interprète, c’est un peu moins catastrophique qu’être traducteur, dans la mesure où les missions d’interprétariat sont plus payantes que la traduction de documents écrits. Quelques missions ici et là suffissent parfois à amortir le prix du matériel informatique, à payer les charges sociales (plus onéreuses que les charges déduites des […]

D’un siècle à l’autre

Le monde change et le métier de traducteur-interprète, lui aussi, change. Puisque indispensables pour faciliter la « communication sans frontières », les interprètes sont respectés depuis toujours et leur métier est considéré comme prestigieux. Un peu moins que le métier de médecin, d’avocat, de pilote de ligne, de scientifique, de professeur universitaire ou d’autres intellectuels de haut […]

Un bilan

Les péripéties d’un interprète peuvent ressembler à celles d’autres métiers. Un des avantages (ou désavantages, c’est selon) de mon métier est qu’on change continuellement de décor. Des beaux salons de la République en passant par des usines, des ateliers bruyants, des salles de conférences feutrées, des laboratoires de recherche, des amphithéâtres universitaires, des visites industrielles […]

Un cycliste qui tourne au rond

Au printemps 2019 je me suis retrouvé dans le Loiret pour une longue mission d’interprétariat (trois semaines en tout) dans une usine de fabrication de produits de bois. Une mission technique, où je faisais l’interface entre des ouvriers français et des ingénieurs étrangers pour l’ajustement et le fonctionnement d’une nouvelle presse, une machine pesant plusieurs […]

Traduire comme des malades

Quand on est fatigué ou pire, carrément malade, on peut difficilement se présenter chez un client pour faire une prestation sur site. Notre état de santé nous assigne à résidence, le temps de reprendre nos forces. Si des salariés peuvent encore toucher leur salaire (moins trois jours de carence), voire prétendre à l’assurance chômage pour […]